Un peu d’histoire

Bouchon de la Nationale 7

Qui n’a pas entendu parler de la mythique Nationale 7, synonyme au milieu du XXième siècle d’embouteillages et de vacances ?

Vous avez dit Bouchon de la Nationale 7 ?

Peugeot 202 et sa caravane (Lavaur 2018)

Nationale 7, la mythique route des vacances

Ecouter l’émission

Symbole Audio à écouter

par France Inter, Daniel Fiévet, « Le temps d’un bivouac »

Qu’est-ce que le Bouchon de la Nationale 7 ?

Il s’agissait d’embouteillages monstres dans les années 50 et 60 sur la route des vacances et du soleil, la Nationale 7. En l’absence d’autoroute, cette route mythique faisait le lien entre la France du Nord et la France du Sud, entre Paris et Menton.

Les pâles vacanciers venant du Nord parcouraient dans la joie et la bonne humeur les 995 km qui les séparaient de la grande bleue en 12h en voiture. Ils croisaient (difficilement dans certains villages) les tristes bronzés qui rentraient chez eux ! Ce long défilé de véhicules était composé de 203, 403, Aronde, Juva 4, Ami 6, … et encombrait les routes en particulier dans les villes et villages situés sur le tracé de la N7.

On peut considérer aujourd’hui que les bouchons de la N7 font partie du patrimoine historique et culturel français.

 

L’historien du Bouchon, Thierry Dubois

Historien spécialiste du Bouchon de la Nationale 7, illustrateur et passionné, Thierry Dubois est à l’origine des premières reconstitutions historiques du Bouchon… Il est l’auteur de la bande dessinée « Chroniques de la Nationale 7 » éditée chez Paquet. Son travail a inspiré les organisateurs du Bouchon de Lavaur (Tarn, Occitanie).

Thierry Dubois

Emission « Midi En France » avec Thierry Dubois

Petite histoire des liaisons Paris-Méditerranée et naissance de la Nationale 7

La RN7 (Route Nationale 7) est une voie économique majeure qui relie la Capitale (Paris) à Marseille en passant par Lyon. Son histoire a débuté pendant l’Antiquité…

Voie romaine

L’Antiquité

Au temps des Romains, est créée la Via Agrippa. Cette voie romaine permet de relier Lugdunum (Lyon) et Massalia (Marseille), deux cités importantes de l’Empire Romain. Elle suit les berges du Rhône.

Dans un deuxième temps, elle est prolongée vers le Nord, entre Lugdunum et Lutèce (Paris).

L’époque Moderne (1492 à 1792)

Sous Louis XV (au 18ième siècle), cette voie est aménagée et devient une des « routes royales » de France, un axe central qui facilite les échanges entre Paris, Lyon et Marseille. A cette époque, elle permet de relier la Capitale à la Méditerrannée en 9 jours en diligence (en 1 mois en charette).

Diligence du 18ième siècle

Borne N7

L’époque contemporaine (à partir de 1792)

Au XIXième siécle, Napoléon entreprend de moderniser les infrastructures françaises de transport et demande leur numérotation. C’est ainsi que la route de Paris à Antibes devient la voie n°7 puis la N7.

Cette route est alors principalement dédiée au transport des marchandises.

 

Années 50 et 60 : les grands départs en vacances vers la Côte d’Azur

Au milieu du siècle dernier, au moment de la démocratisation des automobiles (et des touristes), dans les années 50, de plus en plus de vacanciers du Nord embarquent enfants et bagages pour rejoindre la Côte d’Azur et son soleil estival. C’est la naissance des bouchons ! Ils sont monnaie courante l’été mais aussi au moment des vacances de Pâques.

La vie économique des riverains des villes et villages traversés en était bouleversée. Tout au long de la Nationale 7 ont fleuri dans les années 50 des enseignes pour signaler la présence de garages, de restaurants…

Les bouchons de la N7 sont aussi synonymes de pique-niques le long des routes pour les vacanciers, de gendarmes, d’auto-stoppeurs et de pannes ! Un joyeux capharnaüm !

 

Charles Trenet « Nationale 7 » – archive INA

Bouchon de Lavaur

La Nationale 7 vue par l’émission « Des Racines et des Ailes »

La nostalgie du Bouchon de la N7

Collection de 2 CV, Lavaur (2019)

Les collectionneurs et passionnés

Le Bouchon de la N7 est le symbole de l’âge d’or de la « route bleue » et synonyme de vacances. On rencontre sur les reconstitutions historiques de « bouchons de la N7 » de nombreux collectionneurs et passionnés délicieusement nostalgiques.

Il y a les heureux propriétaires de voitures anciennes Citroën (2CV, Ami 6, Traction avant, Camion U23, DS, …), Peugeot (202, 203, 403, J7, …), Renault (Juvaquatre, Dauphinoise, 4CV, Estafette, …), etc toutes bichonnées au côté des passionnés de vêtements et accessoires d’époque.

Les reconstitutions historiques

De nombreuses villes sur le parcours de la Nationale 7 (Lapalisse, Tourves, …) et d’autres ailleurs en France (Lavaur, …) organisent tous les ans des reconstitutions du Bouchon.

Des véhicules d’époque (voitures, caravanes, camions, vélos, scooters, …) se rassemblent et reconstituent les embouteilleges et l’ambiance d’antan. C’est aussi l’occasion pour les passionnés et les collectionneurs de vêtements et d’accessoires de parader en tenue d’époque.

Reconstitution du Bouchon à Lavaur (2019)

Le Bouchon de Lavaur (Tarn)

Jean-Pascal Revel, organisateur du Bouchon de Lavaur

La naissance du Projet

Jean-Pascal Revel est à l’origine de l’organisation du Bouchon de Lavaur. La première édition a lieu en 2015. Nous avons demandé à Jean-Pascal comment était né ce projet, alors que Lavaur ne se trouve pas sur la Nationale 7.
« Comment est né le bouchon de Lavaur ? Après avoir vu un reportage sur les Bouchons de la Nationale 7 à la télévision, les phares d’un véhicule Vintage nous ont conduit à formuler un logo, un panneau d’entrée de la ville sur « la route des vacances « . C’est ainsi que nous avons imaginé le bouchon de Lavaur : dans les années 50 et 60, les touristes venant de Toulouse, allant à la mer Méditerrannée par la route d’Agde qui traverse notre jolie bourgade provoquaient un bouchon. La fête du Bouchon à Lavaur pouvait commencer ! »

Les ingrédients du succès

Le Bouchon de Lavaur est ainsi devenu en Occitanie en quelques années un rendez-vous incontournable des nostalgiques de voitures anciennes et des bouchons synonymes de vacances.

Les véhicules rutilants circulent dans le centre historique de la jolie ville de Lavaur, recréant ainsi ce souvenir de vacances.

La carte nostalgie est jouée avec passion et créativité par les participants (et même certains spectateurs) costumés. Des gendarmes, bonnes sœurs, militaires, mécaniciens, … mettent l’ambiance en rejouant des scènes d’époque. Des dames et messieurs sur leur 31 se promènent dans la foule. Des orchestres jouent les tubes d’antan.

A midi, un pique-nique géant est organisé dans les jardins de l’Évêché, au pied de la cathédrale et à l’ombre des grands arbres du Parc.

Les spectateurs ne peuvent repartir qu’avec des images et des souvenirs plein les yeux.

Rassemblement du Bouchon de la N7 à Lavaur

Gendarme « d’époque » au Bouchon de Lavaur

Pique-nique géant dans les jardins de l’Evêché de Lavaur

Vidéos amateurs tournées lors des Bouchons de Lavaur des années 2019, 2018, …

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
quis Sed luctus diam sed venenatis quis,